mardi 27 septembre 2016

Les blogs beauté sont-ils morts ?

Quand j’ai mis mon ancien blog en pause, j’ai, par la même occasion, arrêté de lire des blogs. Enfin, je n’ai pas arrêté de lire tous les blogs que je lisais. Disons que j’ai fait du tri. Et c’est exactement la même chose avec Youtube. J’ai fait un gros tri aussi. Il y a des Youtubeuses que je ne peux plus voir en peinture et d’autres, que j’ai découvertes, moins connues sans doute, dont j’attends chaque vidéo avec impatience.





Bien évidemment, le fait de ne pas avoir un emploi du temps extensible y est pour beaucoup. Je passe mes journées au bureau assise derrière un écran, alors je n’ai pas forcément envie de passer mon temps libre assise derrière un écran. Forcément, quand tu n’as pas beaucoup de temps, il faut faire des choix. Je ne peux pas regarder toutes les vidéos Youtube des chaines auxquelles je suis abonnée, je ne peux pas lire tous les articles des blogs auxquels je suis abonnée. Je regarde ce qui m’intéresse le plus, je lis ce qui m’intéresse le plus. Il y a des blogs que je ne lis plus tout, il y a des chaines que je ne regarde plus du tout… et ces blogs et ces chaines ne manquent pas, ou, pire, je trouve désormais lesdits blogs ennuyeux et lesdites chaines agaçantes. Bon, c’est surtout vrai pour les blogs beauté/mode. Pour les autres blogs c’est différent, on lit les billets d’humeur d’une blogueuse car on aime son style, sa plume. Je trouve plus facilement un petit moment pour lire ce genre de billets, sans doute parce qu’au final ça m’intéresse plus. Et puis, surtout, on lit rarement deux fois les mêmes billets d'humeur, tandis que, sur la blogosphère/youtubosphère beauté, les redites sont légion.

Je ne voudrais pas passer pour la rabat-joie de service, un poil rétrograde, qui te dirait que c’était mieux avant, mais c’était mieux avant. Je ne voudrais pas passer pour l’anticapitaliste de service un poil extrémiste qui te dirait que l’argent a tout pourri, mais l’argent a tout pourri.

Avant, des nanas ouvraient des blogs et des chaines Youtube animées d’une volonté de partage et d’échange. Aujourd’hui, des nanas ouvrent des blogs et des chaines Youtube animées d’une volonté de gagner de l’argent et/ou de recevoir des produits gratuitement. Forcément, si l’intention de départ est différente, le résultat sera différent. On se retrouve donc avec une prolifération de blogs et de chaines Youtube dénués d’intérêt, au contenu lisse. Alors oui, c’est tout beau, c’est tout mignon… mais ça manque de caractère. Je caricature, mais pour recevoir des produits, il ne faut pas froisser la marque alors on fait des éloges, on dit que c’est formidable… alors qu’on en pense pas un mot… voire pire, alors qu’on n’a même pas essayé le produit. On recrache le contenu d’un dossier de presse sans rien y apporter. On se retrouve parfois avec dix photos et trois lignes de texte dans un article. Dans le pire des cas, t’as fini de lire l’article ou de visionner la vidéo et tu ne sais même pas ce que la nana a pensé du produit… aucune opinion personnelle, rien. Autant lire la presse féminine.

Et je ne parle même pas des cas où les blogueuses/youtubeuses nous prennent pour des jambons. Si elles s'imaginent qu'on ne se rend pas compte qu'elles font du placement de produits, si elles s'imaginent qu'on ne se rend pas compte que le contenu est sponsorisé, elles se fourrent le doigt dans l’œil... et ce, jusqu'au coude. Quand les revues sur un même produit pullulent, quand les articles/vidéos sur un thème se multiplient, quand deux nanas répètent presque la même chose, on se doute bien qu'il se passe un truc. Sans compter que dans lot, il y a toujours quelques filles qui restent honnêtes et qui t'annoncent la couleur d'entrée. Du coup, on se pose forcément la question de la sincérité des propos. Autant quand la fille joue franc-jeu dès le départ, on peut penser qu'elle te donnera un avis sincère, autant quand elle dissimule le fait qu'elle ne publie pas son article/sa vidéo spontanément, on peut se poser des questions. A un moment, tu te demandes juste si on n'essaye pas de te vendre un truc au lieu de te donner un avis objectif sur ledit truc. 

C’est tellement dommage. C’était justement l’intérêt des blogs et des chaines Youtube beauté : avoir un avis tranché et objectif bien loin des discours rodés et "marketés" des marques. Bref, avoir l’avis d’une nana comme toi. La blogueuse/youtubeuse, c'était comme une bonne copine qui te parlait sans langue de bois de ses coups de cœur et de ses déceptions. On a clairement perdu en authenticité, en spontanéité. Les Youtubeuses investissent dans du matériel quasi-professionnel, les blogueuses deviennent des professionnelles du référencement. On s'occupe plus du nombre de gens qui regardent une vidéo ou visitent un blog que du contenu. Bref, c'est devenu un vrai business, et on a malheureusement perdu le charme des débuts. Ce milieu a énormément changé et pas forcément en mieux.

Bien évidemment, comme toujours rien n'est jamais tout noir, il reste des blogs/chaines Youtube authentiques tenu(e)s par des nanas qui font ça avant tout par passion, sans chercher à en faire un business. Elles ne sont pas si rares que ça, je pourrais t'en dresser une liste, mais elles sont tout de même plus difficiles à trouver car moins visibles. Je refuse de croire à la mort des blogs beauté, mais il y a désormais un grand tri à faire.


PS : J'ai commencé ce billet en pensant parler de ma petite "blogo détox", celle que j'avais évoquée dans mon premier billet, et puis, en écrivant, j'ai complètement dévié vers un autre sujet.. Du coup, j'ai laissé le fil de mes idées partir dans une autre direction sans essayer de le retenir. J'espère néanmoins que ce billet ne sera pas trop brouillon ;-)


Rendez-vous sur Hellocoton !

9 commentaires:

  1. Je suis complètement d'accord avec toi ! Je ne lis des blogs beauté que depuis trois ans et j'adore, mais il y en a beaucoup qui se foutent de nous. Genre quand plusieurs blogueuses sortent en même temps un article sur les nouveautés Caudalie ou The Body Shop, c'est tellement pistable ! Heureusement que certaines ont réussi à garder leur authenticité :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et oui, il y a un grand tri à faire ! Et les plus visibles ne sont pas forcément les plus intéressants 😉

      Supprimer
  2. Coucou je suis assez d'accord, je suis lassée également de certains blogs ou YTeuses. les whish list je ne supportent plus, les favoris nourriture quand ton blog ne parle que de make up ou pire les blogs beauté qui deviennent des blog mode pour filles de 50kg...je m'y reconnais de moins en moins, j'ai 41 ans et bizarrement, je vais vers les + agées et les YT étrangères de 40 ans et +...ça sent davantage la sincèrité. Et sinon, il en reste pas mal des "vraies", ce sont toujours des filles qui n'en vivent pas et ont une vraie vie à côté...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis comme toi, je regarde plus des filles de mon âge, entre 25 et 35 ans. Je ne me sens pas du tout proche de la nana d'à peine 20 ans, on n'a pas grand chose en commun et c'est plutôt normal.
      Je suis assez d'accord avec toi, les filles qui ne font pas ça pour vivre, mais qui on un job à côté, sont sans doute les plus authentiques.

      Supprimer
    2. (Au fait, je suis contente de te voir par ici et de constater que tu me lis toujours ❤️)

      Supprimer
  3. Je suis également d'accord avec toi. Les placements de produits qui ne sont pas clairement indiqués m'agacent au plus haut point (sûrement mon côté juriste). Je sais bien que la loi n'est pas claire en France mais les blogueuses/youtubeuses devraient faire attention, d'autant plus que la relation avec les abonnées est basée sur la confiance.
    Un autre truc qui me "choque", ce sont les moyens exorbitants que les marques utilisent avec les "influencers" particulièrement quand je vois certains voyages ou certains colis qui sont envoyés (est-ce que c'est vraiment nécessaire d'envoyer toutes les teintes d'un fond de teint à une blogueuse alors qu'elle ne va en utiliser qu'une ?). Ca m'énerve de me dire que je paye 20€ un rouge à lèvre pour financer ça ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous partageons donc la même déformation professionnelle liée à notre métier 😉
      Les articles sponsorisés doivent être clairement indiqués, mais ça n'est pas toujours respecté. Logiquement, pour moi, on devrait également préciser quand le produit a été reçu gratuitement, simple question de transparence.
      Je suis d'accord avec toi quant aux moyens que mettent certaines marques pour bichonner leurs "influenceurs". Je trouve qu'il y a un certain gaspillage dans l'envoi de produits (et ça fera sans doute l'objet d'un autre billet 😉), et tout ça, comme tu le dis, est, au final, financé par les clients de ces marques.

      Supprimer
  4. Coucou, bel article et tu as raison! Moi pour ma part j'ai ouvert mon blog pour parler de ce que j'aime et donner mon avis qu'il soit positif ou négatif. Heureusement il reste certains blogs qui sont vraiment agréables à lire et ou ce n'est pas rempli de fausse publicités pour les marques.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il en reste quelques uns et heureusement, mais il faut souvent fouiner car ce ne pas souvent les plus visibles :/

      PS : ravie que cet article t'ait plu 😉

      Supprimer

Envie de me laisser un petit mot ?