jeudi 15 septembre 2016

Patchwork #1

Il y a plein de petites choses dont j'ai envie de parler sans forcément vouloir leur consacrer un billet entier. Voilà comment est venue l'idée de ces billets "Patchwork" dans lesquels je pourrais aborder plusieurs sujets qui n'ont pas forcément de lien entre eux. C'est aussi l'occasion de partager quelques découvertes, coups de cœur ou inspirations. J'espère que ça te plaira ;-)


★ Cinquante nuances d'ennui

 



Je ne sais plus vraiment comment, mais je suis tombée sur la bande-annonce du prochain volet de la saga "Cinquante nuances et compagnie". Je n'ai jamais lu les bouquins, je n'ai jamais eu envie. Il faut dire que j'avais appris un peu par hasard qu'il s'agissait à la base d'une Fanfiction inspirée de l'univers Twilight (je ne sais plus vraiment où j'ai vu ça, mais Wikipedia semble d'accord avec ça....). Rien que ça, ça ne donne pas envie, enfin de mon point de vue. Malheureusement, j'ai peu de temps pour lire, alors j'essaye de choisir mes lectures. Je ne lis pas de la grande littérature pour autant, entendons-nous bien, mais je choisis des livres qui me plaisent. Et clairement, là, ça me donne pas du tout envie. Et puis, ça n'est pas comme si c'était court... il y a je-ne-sais-combien de tomes... Très peu pour moi !

Quand le film est sorti au cinéma, tu t'imagines bien que je ne me suis pas ruée dans les salles obscures. Mais quand le film est passé sur Canal, je me suis dit qu'il fallait que je regarde, histoire de comprendre l'engouement. Et bah, je n'ai pas compris. De mon point de vue (strictement personnel... t'as le droit de ne pas penser la même chose, je te rassure !), c'est un navet intersidéral. Le scénario tient sur un timbre poste, c'est atrocement mal joué, l'histoire est d'une niaiserie sans nom, c'est censé être un peu chaud et au final c'est cul-cul-la-praline comme pas possible... J'ai regardé jusqu'au bout et je ne sais pas comment j'ai réussi ! Bref, je ne comprends pas l'effervescence autour de tout ça. A part la musique qui est sympa et l'acteur principal qui est beau gosse, il n'y a pas grand chose à retenir. Autant te dire que pour le volet numéro 2, ça sera sans moi ! 


★ La drogue dans les services marketing

Je ne pouvais pas ne pas te parler de l'un de mes derniers fails question beauté, parce que, finalement, quand il s'agit de parler beauté, les ratés sont bien plus drôles à raconter que le reste. Il faut d'abord que je te situe le contexte. Au printemps dernier, je me suis mise au Pilates et j'ai trouvé un cours à un horaire plutôt sympa qui fait que je vais en cours directement à la sortie du bureau. Question gestion de l'emploi du temps, c'est génial. Cependant, j'ai l'habitude de me démaquiller avant d'aller au sport, et, là, ça n'est pas possible. Résultat, je ressortais de mon cours avec le look d'un panda dépressif. La solution était alors évidente : acheter un mascara waterproof. En flânant chez Sephora, je suis tombée sur la nouveauté Too Faced : le mascara Better Than Sex version waterproof. Les critiques concernant la version initiale étaient tellement dithyrambiques que je ne me suis pas posé beaucoup de questions. J'ai attrapé un exemplaire du produit et j'ai filé en caisse.

Ce mascara est l'un des pires mascaras que j'ai jamais utilisés de ma vie. La matière est extrêmement liquide donc ça coule, la brosse prélève bien trop de matière donc ça fait des paquets et, surtout, j'ai l'impression que ça ne sèche jamais. Je suis obligée d'essuyer la brosse à chaque application pour ne pas me retrouver avec des cils façon pattes d'araignée (je ne suis pas contre l'essuyer les premiers jours, mais au bout d'un mois, non), et c'est aussi compliqué de ne pas s'en coller sur la paupière. Sans compter que ça met environ trois heures à sécher. Un jour, j'ai éternué une bonne dizaine de minutes après application et, paf, yeux de panda... Au fil du temps, les mascaras sèchent un peu et deviennent plus faciles à appliquer, et bah pas cette fois. Bref, une grosse daube. 

J'en viens à mon propos : que s'est-il passé dans la tête de celui qui appelé cette merde "Better Than Sex" ? Parce que, là, franchement, il faut se poser les bonnes questions. Son partenaire à ce moment-là devait être un sacré mauvais coup pour qu'il ose penser que ce mascara était "better than sex" ! Ils prennent quoi au juste les types qui choisissent les noms des produits ? 


★ Une note positive pour terminer



On ne pouvait pas parler que de choses négatives dans ce billet, je voulais terminer sur une note positive en te parlant de ma dernière découverte "youtubesque". J'ai découvert la chaine d'Emmanuelle au début de l'été et j'adore. A de rares exceptions près, j'ai depuis longtemps déserté les chaines des "grandes" Youtubeuses, celles qui cumulent les abonnés. Je trouve souvent que ces chaines manquent de sincérité, sans compter que le placement produit est roi. Je préfère des chaines moins "famous" tenues par des nanas simples qui savent rester authentiques. C'est comme ça que je me suis intéressée à la chaine d'Emmanuelle. Sur sa chaine, elle parle beauté, mais pas uniquement. Elle aborde des sujets très variés et elle poste notamment quelques vidéos catégorisées Moodboard où elle nous fait part de ses réflexions autour de certains thèmes comme la féminité, la séduction, le rapport à l'autre... Je trouve qu'on voit peu ce genre de choses sur Youtube et ça fait du bien. On sent que cette nana est bien plus qu'une fan de cosmétique. Elle est réfléchie, posée... bref, on est loin du cliché de la Youtubeuse cruche écervelée. Même si la beauté n'est pas un sujet qui t'intéresse, je te conseille d'aller voir sa chaine quand même, tu m'en diras des nouvelles ;) .

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires:

  1. Je partage tout à fait ton avis pour 50 Nuances de Grey... je n'arrive pas à comprendre le succès, vraiment.

    RépondreSupprimer

Envie de me laisser un petit mot ?